Le torcéros : Quichottine connaissait !!!

Publié le par Clo

Un gros merci à Quichottine pour son histoire .
torcéros : hybride de tortue marine et de rhinocéros
Il y a quelques temps déjà, elle avait fait une retouche d' image.
Elle est comme ça. Vous mettez une image sur votre blog, et hop !
dans la demi-heure qui suit, elle vous fait rêver avec son histoire.

Je vous propose de rêver en lisant cette magnifique histoire :


"On dit qu'au fond de l'océan, très loin, si loin que même Siratus ne pourrait s'y trouver, là où les coraux se font pierre et où même les poissons hésitent à se rendre, il était une fois un animal étrange...

Il vivait là depuis tant d'années qu'il finit par s'ennuyer.

Il avait beau tourner, retourner et contourner chaque rocher de son logis marin, le bleu de l'océan lui sortait par les yeux et il se disait qu'il trouverait ailleurs un bien meilleur endroit pour y couler des jours heureux.

Décidé, il fit un peu de ménage, puis, il repoussa soigneusement la barrière de corail qui fermait son jardin et se mit à monter... en obéissant aux consignes de sécurité !

Il avait trouvé, quelque temps auparavant, un manuel de plongée. (Je sais qu'il n'appartient à aucun de ceux de la blogosphère, parce qu'ils sont bien trop soigneux et qu'ils savent combien les livres sont précieux !)

Donc, il respecta chaque niveau de décompression, fit des pauses, afin de ne pas attraper le mal des profondeurs.

Plus il montait, plus il croisait de personnages...

Un requin bleu voulut lui faire un brin de causette... mais, devant son air revêche, il n'insista pas.

Plus haut, il croisa un banc de thons... et il eu bien du mal à en réchapper... Ils fonçaient, on ne sait où, mais à voir leur rapidité, il se demanda si l'océan était un endroit aussi sûr qu'il l'avait cru jusqu'alors.

Plus haut, il resta quelque temps en compagnie d'un millier de sardines... qui avaient décidé qu'elles ne craignaient rien en sa compagnie et qu'il avait une tête d'herbivore... (Je ne sais pas si elles avaient déjà vu à quoi ressemble un herbivore... mais bon, c'est comme pour tout, on ne peut pas grand chose contre les idées reçues !)

Il en profita pour faire un bon repas sans que nul ne s'en aperçoive... (se méfier des personnes trop paisibles...)

Enfin, il gagna une plage de sable fin et s'y endormit.

C'est là que Clo l'a trouvé ce matin, à demi mort.

Il avait oublié qu'en sortant de l'eau, le soleil risquait de le mettre à mal. Lui qui venait des profondeurs ne pouvait pas vraiment survivre ainsi, trop longtemps, hors de son milieu naturel.

Clo, qui est une fée, comme chacun sait, réussit à lui expliquer que bien qu'il eût la tête d'un rhinocéros et la carapace d'une tortue marine, il n'était ni l'un ni l'autre, et qu'il devait par conséquent ne pas s'imaginer que les rhinocéros ou les tortues l'adopteraient tout de suite, comme s'il avait été des leurs.

Elle lui donna ce qu'il fallait de courage pour qu'il puisse rentrer chez lui où une gentille demoiselle torcéros l'attendait.
C'était un cadeau des sirènes, pour qu'il se sente moins seul.

Parce que vous savez, même au fin fond de l'océan, la solitude, ça n'existe pas..."



Merci Quichottine pour ce cadeau :)

Publié dans Montages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

lena 15/06/2010 16:40



amusant ce torcéros!



fransua 15/06/2010 10:05



image et histoire amusante


bonne journée



Hélène 14/06/2010 13:45



Quelle belle histoire et quel étonnant Torcéros!


J'ai eu droit à une histoire ce matin!


Heureusement que Clo était là!



cricket1513 09/06/2010 20:43



et bien je viens de chez qui chottine ;) sacrée découverte ton blog ! ;)



Lmvie 07/06/2010 14:56



Quelle création !


 


Bravo !